Ce genre de comportement n’est pas nouveau. Dans cette ville, il y a toujours eu des types qui n’avaient aucune notion de respect, ou qui se la jouait, pour se donner un genre. Très souvent ça ne vole pas bien haut, et ça tape dans des insultes sur la race, à défaut d’avoir quelque chose de pertinent à dire.

 

Ce n’est pas généralisé à une seule race. On a déjà tous entendu un Worgen se faire appeler « sac à puces », un Nain « sale nabot », une Elfe de Nuit « Longues-oreilles », un Draenei « Face de poulpe »…et même dans l’autre sens, ça existe. J’ai déjà été traité de « singe » par la videuse Elfe d’une taverne. J’ai déjà vu des Elfes de la Nuit me demander de partir d’un endroit pour « affaires Kaldorei, veuillez circuler »…

Et alors quoi ? Est-ce que tous les Elfes de la Nuit sont pareils ? Est-ce que tous les Paladins sont des intégristes ? Est-ce qu’il faut mettre tout le monde dans le même sac ?

 

Je ne crois pas. Ce n’est pas qui on est qui est condamnable. Mais nos actes.

 

Ce n’est pas telle ou telle race, telle ou telle corps de métier qui est pointer du doigt. C’est l’attitude.

 

Tout le monde gagnerait à ce que l’on soit plus respectueux. Hurlevent, ce n’est pas la ville des quelques mercenaires qui passent leurs soirées à picoler et à chercher à se lever une gonzesse pour la soirée, ni celle des quelques prêtres moralisateurs et bien-pensants qui veulent nous dicter comment vivre alors qu’ils sont bien loin d’être irréprochables eux-mêmes.

 

Hurlevent est la ville de l’Alliance. Ce mot veut encore dire quelque chose, pour des types comme moi.

 

Il veut dire que demain, si nous sommes amenés à affronter une menace, nous le ferons ensemble.

 

Dragonash Blackblade

Publicités