Dans la soirée du quatorzième jour du douzième mois de l’an 37 s’est tenu le Conclave à l’Abbaye de Comté-du-Nord. Il regroupait tous les “porteurs de librams”, inscrits sur les registres de l’Eglise de la Lumière.

Trois candidats étaient en lice pour le poste d’Évêque de Hurlevent : la Diacre Archipiade Valdelmar, rattachée à l’Eglise de la lumière, l’aumônier militaire Eudes Bonefoy et le Père Bugli. C’est ce dernier qui a remporté l’élection, suite à une longue et fastidieuse soirée de votes, qui sembla mettre à cran aussi bien les candidats que les votants eux mêmes.

Cette soirée s’est déroulée en trois tours. Sur les 28 votants (27 participants et une procuration), au premier tour 12 votèrent pour le Père Bugli, 8 pour Eudes Bonefoy et 8 pour Archipiade Valdelmar. Aucun prêtre ne s’abstient. Au second tour, lancé pour obtenir une majorité des deux tiers, 16 votèrent pour Brave-Tempête, 7 pour Bonnefoy et 5 pour Valdelmar. Enfin, se tint un troisième tour dit de “réconciliation”, la Diacre choisissant alors de se désister de la course.

 

Suite à l’élection du Père Bugli, le Garnement s’est entretenu avec lui afin de revenir sur son ressenti quant à la campagne, mais surtout sur l’avenir et les différents projets que le nain souhaite mettre en en oeuvre dans les prochaines semaines  à venir.

 

Evidemment, je pourrais vous en dire plus sur Bugli lui même. Par exemple qu’il est né à Khaz Modan, ou qu’il est l’heureux père d’une petite fille qui atteindra bientôt son premier printemps. Mais pour tout avouer, cela lui déplairait, tant le nain n’apprécie que peu parler de lui, et surtout, ça n’aurait pas grand intérêt.

 

Des élections, Bugli dit simplement qu’elles “ont été longues”, et fastidieuses. Elles ont “réveillé chez certains, pas les candidats, mais chez certains, de mauvais instincts.” En effet, le nouvel Évêque semble déçu du déroulé des élections, et ce, malgré leurs résultats favorables. Il explique ainsi qu’il aurait apprécié plus de concret, estimant que ses deux candidats n’avaient que peu de mesures applicables, dans l’action, plus que des débats plus ou moins futiles sur la manière de conjuguer la lumière.

 

Cependant, il ne dresse pas un portrait uniquement noir de ce long mois électoral. Pour lui, c’est “le peuple qui a été la bonne surprise, ce qui lui a permis de tenir”. De plus, il invite aussi les deux autres candidats à venir travailler avec lui : “Ils se sont tous bien battus, c’est pour ça que s’ils travaillent avec moi avec la même énergie, ça serait profitable à tous”.

 

Mais ce dont le Père Bugli à surtout envie de parler, c’est de l’avenir. Il voit l’élection “non pas comme un but en soi, mais comme un moyen”. Désormais évêque, il compte bien mener à termes ses projets, qui ne manquent pas.

Déjà, continuer les bonnes oeuvres, les soirées caritatives et la collecte de vêtements.

 

Ensuite, lancer une mission dans les marches de l’ouest, qui sera financée par les sous récoltés lors des feux de l’Espoir. La mission consistera à livrer du grain, des vivres et du matériel agricole, car donner simplement de la nourriture est une action louable, mais peu efficiente sur le long terme. Le Père Bugli le résume d’ailleurs ainsi : “mieux vaut apprendre à pêcher, plutôt que de donner un poisson.”

 

Enfin, il compte encourager l’initiative de dispensaire et de refuge, initiée par la prêtresse Slei et du paladin Trasah Arrington, tout en recrutant des personnes aptes à continuer son aide envers la réinsertion des prisonniers du Guet Urbain, dont il espère officialiser la pratique.

 

Le Père Bugli a donc de nombreux projets, dont certains – comme un éventuel camp d’entrainement pour les paladins – ne sont encore qu’à l’état d’idée. Mais il le sait, ce n’est pas le travail qui manque. Et je ne doute pas qu’il parviendra à trouver des clercs et des volontaires pour mettre en oeuvre ce pourquoi il a été élu. Après tout, le Père Brunnus, secrétaire du Conseil des Évêques, dit lui même que “comme tous les clercs, je (Brunnus, NDLR) suis à 100% derrière notre nouvel évêque.

 

L’ordination de Bugli Brave Tempête devrait avoir lieu dans la soirée du vingt-et-unième jour du douzième mois.

 

 

Mairi Elisabeth O’Hara

Publicités