Chers lecteurs,

 

 

Suite au lancement de notre grand concours littéraire, vous avez été dix-neuf à nous avoir envoyé un texte issu de votre plume. Beaucoup sont des poèmes, certains des récits ou des contes. Le ton et le style sont aussi disparates que le sont sans doute les lecteurs du Garnement.

 

De ces dix-neuf textes, nous en avons choisi dix. Il serait difficile de vous dire quels ont été les critères de sélection, car ils reposent sur un processus dépourvu de toute rationalité, à en faire pâlir tout gnome digne de ce nom.

 

Qui plus est, grande déception : nous n’avons reçu aucun pot-de-vin ! Pas une seule corbeille de fruits, nul panier de muffins, aucune bouteille de rhum, et encore moins de reflet doré ou argenté à l’horizon…  Du coup, on a choisi avec le cœur, à défaut de choisir avec la raison… !

 

Merci à tous ceux qui n’ont pas été sélectionnés. Évidemment, ils sont les bienvenue aux locaux du Garnement, la Rédaction se fera un plaisir de discuter de leurs écrits avec eux, et de partager un verre de l’amitié, comme prix de consolation.

 

En ce qui concerne les dix textes que nous vous présentons dans le numéro suivant, c’est à vous de les départager. Pour cela, il suffit de nous retourner les coupons situés à la fin du journal au 3, Place de la prison, Quai des condamnés, à Hurlevent.

Les coupons sont à envoyer avant le dixième jour du douzième mois de l’an 37 (inclus !). Les trois gagnants seront alors annoncés dans un numéro ultérieur du Garnement.

 

En espérant que ce numéro spécial vous plaise et vous divertisse, parenthèse agréable  dans une actualité chargée.

 

A bientôt,

 

Mairi Elisabeth O’Hara

Publicités