Le Cinquième jour de ce mois, l’Église de la Lumière a annoncé la tenue d’un conclave durant lequel un nouvel Évêque sera élu sur le diocèse de Hurlevent.

Cette annonce fait suite aux débats initiés lors du Synode de la Lumière, au cours des neuvième et dixième mois de l’an 37. Cette réunion, si elle est parvenue à ramener en foule clercs et paladins, a surtout mis en exergue les divergences existantes et persistantes entre tous les porteurs de librams.

Dans ce contexte (annulation de la dernière réunion du Synode, éviction d’un prêtre et enlèvement d’un autre), le conclave sera sans aucun doute à double tranchant : il peut en effet être autant bouquet final d’un feu d’artifice de distensions qui s’étire un peu en longueur, comme permettre d’élire un homme qui sera légitime dans le consensus, et apaisera ainsi les tensions. Nul doute que c’est la seconde option qui motive les organisateurs du Conclave, notamment le père Brunnus, secrétaire du Conseil des Évêques de l’Église de la Lumière. Le futur Évêque sera en effet en charge “du respect de la doctrine, de l’enseignement et de la transmission des principes de la Saint Lumière au sein de la ville de Hurlevent” : trois missions sans aucun doute essentielles, mais sujettes à tous les débats. Un autre enjeu, et pas des moindres, est de ramener les fidèles vers la foi. En cela, le Conseil des Évêques de l’Église de la Lumière voient leur nouveau pair comme “un guide spirituel” chargé “des relations avec les différentes autorités du Royaume”, pour “faire rayonner la Sainte Lumière dans le coeur du plus grand nombre de sujets du Roi”. Un programme chargé, pour un mandat d’une seule année, reconductible.

 

Concernant l’élection en elle même, reste à savoir si les différents ordres qui se rattachent à la Lumière présenteront chacun leur poulain, quitte à venir voter massivement pour le faire élire.

 

A ce jour, seul un candidat semble s’être officiellement porté candidat, le Père Bugli. Dans ses prochains numéros, le Garnement s’entretiendra avec lui afin de dresser – si ce n’est pour les clercs, mais pour l’ensemble des hurleventois – son portrait et l’interroger sur ses ambitions et ses objectifs s’il vient à revêtir la soutane de l’Évêque du diocèse de Hurlevent. Evidemment, tous les candidats au poste, s’ils le souhaitent, sont les bienvenue pour venir s’exprimer dans nos pages.

 

Le conclave est prévu pour le quatorzième jour du douzième mois de l’an 37.

 

Mairi Elisabeth O’Hara

Publicités