A la fin de notre sondage relatif à la Chancellerie, nous vous avions posé deux questions concernant Hedera, une entité difficile à définir pour l’instant, et dont on ne connaît que les tracts, affiches et graffitis déployés à Hurlevent dans la journée du dix-neuvième jour de ce mois.

Visiblement, ils ont réussi leur coup de communication, car vous êtes 91% à “en avoir entendu parler”.  

 

Nous vous avions aussi posé la question sur ce que vous pensiez d’eux et de leurs revendications, mais nous nous sommes apperçu en recevant vos réponses que seule la moitié des questionnaires avaient été imprimés correctement par notre satanée imprimerie. Ainsi, nous vous rapportons vos réponses mais qui ne concernent sans doute que la moitié des sondés. Toutes nos confuses !

Certains expriment qu’ils sont en accord avec certaines ou une majorité de leurs idées qu’ils considèrent comme “légitimes”, exprimant cependant leur peur de voir couler le sang, surtout avec Argus dans notre ciel. Ainsi, s’ils semblent en accord avec la théorie, demeurent sceptiques quant à la mise en pratique. L’un de vous fait ainsi remarquer “qu’un coup de pied au cul n’a jamais fait de mal à personne mais qu’un coup de dague n’apporte rien à part la mort… difficile de dire s’il apporte leurs bottes ou leurs dagues dans ce débat.”

D’autres condamnent davantage, allant jusqu’à les considérer comme  des “agitateurs illuminés qui mériteraient bien de se refaire le fondement à la sauce d’ogre”.

Enfin, nous remercions particulièrement le sondé qui nous a envoyé un splendide dessin de l’organe génital masculin. Quant à la manière de l’interpréter par rapport à une telle question, mieux vaut ne pas trop s’y pencher…

 

Mairi Elisabeth O’Hara

Publicités