Après un premier sondage sur votre opinion sur le Guet urbain, le Garnement vous a de nouveau demandé votre avis. Qu’il nous intéresse, cet avis ! Car sans vous, nous n’aurions pas grand chose à dire.

Cette fois ci, nous nous sommes penchés sur la Foi des Hurleventois. : la croyance pieuse et fervente en une idée. Quoi de plus actuel par ces temps troublés où le ne sait plus à qui se vouer ? Vous nous donnez la réponse.

 

 

La lumière, religion d’une majorité d’Hurleventois

 

Le Garnement a posé la question à tous citoyens d’Hurlevent, et sans grande surprise, la Lumière arrive en tête du classement loin derrière les autres croyances : il s’agit du reflet de la spiritualité du coeur de l’Alliance. En toute époque, en toute crise, la Lumière s’est toujours imposée comme porteuse d’espoir dans le coeur de ses fidèles aux heures les plus sombres de nos âges. Notre histoire même est marquée par de grands héros sous cette bannière: Uther Porteur de Lumière, Turalyon, Tirion Fordring, Alexandros Mograine. Il serait bien trop long de tous les citer. La Lumière, plus qu’une philosophie, est devenue au fil du temps, une véritable égide contre les forces maléfiques.

 

Néanmoins, une minorité d’entre vous s’est positionnée comme agnostique, et ces esprits libérés ne peuvent pas être blâmés pour remettre en cause l’existence d’une entité bienveillante quand notre monde est en proie à un tel désespoir. D’autres encore s’en remettent à eux même et leur foi en leur propre capacités, une valeur sûre, rassurante et pragmatique quand on ne peut pas se fier qu’à des paroles saintes. Pour finir, reflet de la diversité raciale en Hurlevent, on retrouve la foi en l’équilibre de la nature, Elune, l’Ombre ou encore le Chi (cette énergie spirituelle intérieure).

 

Prier, oui, mais prier chez soi

 

Lorsqu’on demande aux fidèles de la Lumière de quelle manière ils pratiquent leur religion, les réponses ont été souvent les mêmes et pourtant très surprenantes à la fois. Pour beaucoup d’entre vous, la prière est un moyen de rendre hommage à la Lumière, de renforcer votre Foi mais essentiellement dans le cadre privé. Les pratiquants prient donc davantage chez eux que dans les lieux de culte. D’autres encore s’adonnent à la méditation, pour se recentrer sur eux même et se questionner sur le bon respect des Trois Vertus sacrées, au quotidien. Pour finir, la troisième façon de rendre hommage à la Lumière est pour beaucoup l’aide de son prochain. En effet, en appliquant la Première et la Troisième Vertu, il s’agit rendre le monde meilleur en aidant ceux dans le besoin.

 

Un divorce consommé entre les fidèles et le Clergé ?

 

Et pourtant, la cathédrale de Hurlevent n’a semble t-il jamais été aussi vide. Hormis les blessés qui viennent recevoir des soins dans ce sanctuaire, rares sont les civils qui viennent s’y recueillir. Qui n’aurait pas le coeur lourd en voyant ces prêtres, ces diacres et ces curés si dévoués à leur religion, désoeuvrés par l’absence de fidèles dans les lieux saints.

 

Mais que faire pour les aider à remplir à nouveau la Cathédrale ? Nous vous l’avons demandé.

Certains, pragmatiques, parlent de mettre en place des buffets gratuits, des danseurs et de danseuses accompagnés de musique. Quelle idée géniale pour répandre la joie dans le plaisir des sens. D’autres évoquent l’image du Clergé : beaucoup se rejoignent pour dire que les adeptes de la Lumière renvoient une attitude assez austère et peu avenante ainsi que élitiste et fermée. Vous suggérez un changement vers un comportement plus ouvert, chaleureux et honnête. Après tout, la Première Vertue ne veut elle pas considérer l’autre comme son égal et promouvoir la joie et la paix entre chacun ? Si chacun vit sa Foi à sa manière, et qu’il n’existe pas de “guide de bonne pratique de la Lumière”, vous êtes nombreux à réclamer plus de tolérance des représentants du Clergé, garante de l’esprit communautaire, mais aussi à ce qu’ils soient irréprochables dans leur respect des trois vertues.

 

 

 

Fergus Brytbald